Arizona dream

Je ne sais plus ce que je fais
Il y a un grand vent levé
Sur le piano dérive la rivière

Je ne sais plus ce que je dois faire
Je suis à l’eau sur le dos
Je vois les oiseaux à l’envers

Je ne sais plus ce que je vais faire
Passé la dernière barrière
Le gardien m’a donné son manteau
Posé sa main sur le dernier tatouage
Souliers échangés

Maintenant je suis de l’autre côté
Je vois les oiseaux traverser
L’air est orange et vert
L’horizon doublé

Je suis celle que je vais faire
Sur la route le désert de chaque côté
Je suis la rivière étrangère
Le canyon de mes pensées.

Publicités
Étiquettes :

5 commentaires to “Arizona dream”

  1. Le lire plusieurs fois, ce poème au long court qui court comme l’eau, le long de ta colonne de vie, vertébrale et sentimentale.

  2. de mots en dérives, je me laisse emporter, je glisse ,je rêve…
    je suis partie

  3. A ce stade-là, c’est que t’as déjà attaqué la moquette… continue, c’est bien quand même…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :